[Physiologie] [Economie de la santé] [Toxicologie] [Biologie moléculaire] [Biochimie]


lanatomie.free.fr

Les centres nerveux et leurs physiologies (Part 2)

PromoBenef : régie publicitairePromoBenef

III-Le cervelet :



Apprentissage et production d’action rapides, coordonnées et très précises. Maintient de la posture et de l’équilibre.

1-Le paléocervelet (vermis)



Régulation du tonus de posture et de la statique.
Afférence= faisceau spino-cérébelleux
Efférences en direction du noyau rouge et de la formation réticulée.

2-L’archéocervelet (lobe flocculo-nodulaire)



Régulation de l’équilibre.
Afférence à partir des récepteurs de l’oreille interne ;
Efférences en direction soit du cortex cérébral soit de la moelle épinière.

3-Le néocervelet (hémisphères cérébelleux)



Contrôle des mouvements volontaires.
Afférences en provenance du cortex cérébral.
Efférences en direction du cortex cérébral.
Trajet croisé mais homolatéral.


Syndrome cérébelleux : = Ataxie cérébelleuse.

3 types de troubles :

                *Trouble de la statique et de la marche.
Oscillation, marche pseudo ébrieuse, tremblement d’intention (à la différence de parkinson où on a un tremblement d’attitude).

                *Trouble de l’exécution des mouvements :
-Dysmétrie et hypermétrie (n’estime pas la force pour faire une action)
-Asynergie (plus d’équilibre, plus de tonus de posture)
-Dyschronométrie
-Adiodococinésie (faire les marionnettes)

                *Troubles du tonus :
-Hypotonie (exagère les mouvements)
-Abolition des réflexes de postures.
-Maladresse.


Exemple : Dégénérescence de la portion antérieure du cortex cérébelleux chez les alcooliques chroniques.



IV-Le cerveau :




A-Le cortex cérébral :



Perception, communication, mémorisation, compréhension, jugement, accomplissement des mouvements volontaires.
Corps cellulaires de neurones et neurofibres amyélinisées.
Nombreux gyrus et sillons.
40% de la masse de l’encéphale.
En 1906 cartographie : 52 aires corticales= aires de Brodmann.

3 types d’aires fonctionnelles :
                -Les aires motrices : elles président à la fonction motrice volontaire et déclenchent les mouvements.
                -Les aires sensitives : elles reçoivent et interprètent les influx sensitifs.
                -Les aires associatives : elles remplissent des fonctions d’intégrations plus complexes.

1-Les aires motrices :

a/ Aires motrices ou aires somatiques (aire 4) :

En avant de la scissure de Rolando = gyrus précentral du lobe frontal.
Les neurones = cellules pyramidales de Betz.
Régissent les mouvements volontaires des muscles squelettiques. La motricité est croisée.
Correspondance entre le corps et les structures du système nerveux central = somatotopique.
Il existe une représentation somatotopique motrice : homoculus moteur de Penfield.
Il est représenté à l’envers, plus la représentation est grande plus la motricité est importantes.
Si l’on détruit l’aire 4, on perd les mouvements volontaires.
b/ Aires pré-motrice (aire 6)

A l’avant du gyrus précentral.
Activité motrice apprise de manière répétitive. A peu près 15% du faisceau.
Si on détruit l’aire 6 on perd l’activité programmée.

La destruction des aires 4 et 6 entraîne une paralysie totale et définitive.

c/ Aire motrice du langage : (aire 44 et 45)

Aire de Broca
d/ Aire oculomotrice frontale (aire 8)

Elle commande les mouvements volontaires des yeux.

2-Les aires sensitives :


Située dans le lobe pariétal, temporal et occipital.
a/ Aires somesthésique primaire I (aires 1,2 et 3)

Circonvolution pariétale ascendante en arrière de la scissure de Rolando.
Reçoivent tout les messages périphériques.
Permet de localiser la provenance du stimulus donc discrimination spatiale.
Perception des différents stimuli croisée.
b/ Aires somesthésique II : aires pariétale postérieur (aire 5 et 7).

Intégration des différentes informations somesthésiques.
Traduction en perception de taille, de textures, d’organisation spatiale.
c/ Aires visuelles (aires 17,18 et 19)

Aire visuelle primaire (17)
Aire visuelle associative (18 et 19)
d/ Aires auditives (aires 41 et 42, aire 22)

Aire auditive primaire (41 et 42)
Aire auditive associative (22)
e/ Aire olfactive

f/ Aire gustative (aire 43)


3-Les aires associatives :


Identification (=Grosie) des messages de la périphérie et transformation (=Praxie) en une réponse cohérente.

a/ Cortex préfrontal :

C’est la plus complexe.
Partie antérieure du lobe frontal.
Relié à l’intellect, à la cognition, à la personnalité et à l’humeur.
b/ Aire gnosique :

Aire de l’interprétation.
Elle n’existe que dans l’hémisphère gauche.

c/ Aires du langage :

Dans les deux hémisphères.
Aire de Wernicke (centre de la parole) : permet de traduire les mots en pensée, reconnaissance des paroles et interprétation du langage.
Aire du langage affectif : rythme et ton de la voix.


Remarque : Latéralisation des hémisphères cérébraux.
                            -Hémisphère gauche : habileté de langage, mathématiques, logique.
                            -Hémisphère droit : habiletés spatio-visuelle, intuition, émotion, appréciation de l’art et de la musique.



B-La substance blanche cérébrale :



Neurofibres myélinisées regroupéees en faisceaux.

1-Les neurofibres commissurales :



Corps calleux et commissure antérieure (et formix).

2-Les neurofibres d’association :



Faisceaux transmettant les influx nerveux à l’intérieur d’un même hémisphère.

3-Les neurofibres de projection :



Elles sont verticales.
        -Ascendante : vers les centres
        -Descendante : vers les effecteurs.
Ils forment une bande compact : la capsule interne.
Les fibres vont rayonner : corona radiata.

C-Les noyaux gris : (= corticaux)



*Noyaux caudé et lenticulaire (corps striés)
*Noyaux subthalamiques, locus niger ;
*Corps amygdaloïde.


1-Noyaux gris centraux :



Grand nombre d’information sensorielle. En communication avec l’aire pré motrice et le cortex préfrontal (faisceaux d’association).

        *Rôle : déclenchement et régulation des mouvements.
        *Lésions : Perturbation de la posture et du tonus musculaire, mouvement involontaire et akinésie (mouvements lents).

Ex1 : Maladie de Parkinson.

Affection dégénérative du système nerveux.
Détérioration des neurones du locus niger (dopaminergiques).
Les noyaux gris centraux deviennent hyperactifs.
3 signes majeurs :

                *Akinésie (ralentissement de la motricité)
                *Hypertonie extrapyramidale (attitude générale de flexion)
                *Tremblement de repos.

Ex2 : Maladie de Huntington.

Dégénérescence bilatérale du noyau caudé.
Transmission autosomique dominante.
Incapacité d’adapter les actes moteurs complexes au contexte social.
                *Mouvements anormaux choréiques
                *Troubles psychiques
                *Démence et mort.


2-Le thalamus



Diencéphale
3 catégories de noyaux :

                            *Les noyaux relais :

        -Noyaux moteurs
Noyau ventral antérieur, passage extralemniscale.
        -Noyaux sensitifs
Noyau ventral posterolatéral, relais lemniscale et extralemniscale.
        -Noyaux sensoriels :
Les corps géniculés, le noyau ventral postérieur.


                            *Les noyaux réticulaires :
Système thalamique diffus.


                            *Les noyaux d’association
Intervention du thalamus :
    -Dans les fonctions : végétatives, sensitives, sensorielles (vision-audition)
    -Dans la vie végétative et psychoaffective.

Rôle essentiel dans la conscience et dans l’acquisition des connaissances. (Cognition)


3-L’hypothalamus :



Une douzaine de noyaux répartis dans 4 grandes régions.
Principal centre de régulation des fonctions psychologiques.
Corps mamillaires (relais pour les stimuli olfactifs)

                                                        *Régulation des centres du SNA :
                                        Pression artérielle,
                                        Fréquence et force des contractions cardiaques,
                                        Motilité du TD,
                                        Fréquence et amplitude respiratoires,
                                        Diamètre pupillaire,
                                        Contraction de la vessie.


                                                          *Régulation des réactions émotionnelles et du comportement :
                                        Moteur du système limbique.
                                        Noyaux associés :
                                        A la perception de la douleur,
                                        Au plaisir,
                                        A la peur et à la colère,
                                        Aux rythmes et pulsions biologiques.
                                        Déclenche les manifestations physiques des émotions.

                                                           *Régulation de l’apport alimentaire :
                                        Centres de la faim et de la satiété.

                                                            *Régulation de l’équilibre hydrique et de la soif :
                                        Osmorécepteurs provoquant la sécrétion d’ADH.

                                                            *Régulation du cycle veille ; sommeil :
                                        Noyau supra chiasmatique = horloge biologique.

                                                            *Régulation du fonctionnement endocrinien :
                                        Noyau supra optique (ADH)
                                        Noyau para ventriculaire (ocytocine)

                                                             *Régulation de la température corporelle.

             

Troubles hypothalamiques : anorexie, obésité, troubles du sommeils et déshydratation.


[Accueil]

Les centres nerveux et leurs physiologies (Part 1)